• Une hospitalisation de courte durée est recommandée pour la première mise en place de la pompe, même si la pré-éducation (explication de l’utilisation de la pompe, manipulation des cathéters…)  peut être réalisée à domicile par le prestataire avant cette hospitalisation. 

• Durant les 2 ou 3 premières semaines, le patient sous pompe peut être amené à téléphoner à son professionnel de santé afin de discuter de ses résultats glycémiques et des modifications éventuelles de doses d’insuline.

• L’utilisation de la pompe nécessite une certaine compréhension de la technologie, mais pas plus difficile que celle du téléphone portable…

• La pompe accompagne le patient au quotidien (comme notre téléphone portable !), elle ne peut être débranchée du patient que 1 à 2 h

(en effet, les débits administrés en continu étant faibles, il y a peu
de « réserve insulinique » dans l’organisme).
En revanche, on n’est pas « marié » avec sa pompe, et, avec l’aval de son médecin, on peut momentanément (en vacances par exemple) reprendre son traitement conventionnel par multi injections
(schéma de remplacement).

• La pompe ne fait pas encore d’autorégulation seule : les contrôles glycémiques restent donc indispensables, comme avec le traitement conventionnel.

- La fin d’une véritable contrainte : les injections répétées dans la journée

La pompe à insuline remplace les multiples injections d’un traitement conventionnel.

La pompe favorise un meilleur équilibre glycémique

L’administration en continu de l’insuline permet de lutter contre les montées glycémiques importantes, parfois constatées avec le schéma conventionnel en multi-injections lorsque la durée d’action de l’insuline lente est trop courte.

La pompe, en effet, peut permettre d’introduire un ou plusieurs débits de base dans la journée et de lutter ainsi contre les éventuelles montées glycémiques.

Les bolus peuvent être délivrés très finement, limitant ainsi le risque d’hypoglycémie.

La pompe permet de lutter plus facilement contre le « phénomène de l’aube » (augmentation des glycémies en fin de nuit), redonnant ainsi au patient le plaisir des « grasses matinées ».

- Une complète tranquillité d’esprit. Les angoisses d’oublier une injection disparaissent, car la pompe délivre l’insuline en continu. Au moment du repas ou lors d’un correctif thérapeutique, la pompe délivrera en plus la dose d’insuline que vous lui programmez sur le bouton. L’expérience montre parfois que dans un traitement classique par injections, les piqûres du goûter chez les plus jeunes ou celles des collations, risquent d’être oubliées.

En cas de doute sur le bolus réalisé, une visualisation sur la pompe est possible à tout moment ; toutes les étourderies sont donc réparables.

D’autant plus qu’il y a la possibilité de programmer dans la pompe une alarme sonore « rappel bolus oublié ».

• Une approche des repas totalement décontractée

En ayant toujours sa pompe sur soi, on fait face à tout imprévu lié aux repas ; plus de risque de se faire piéger pour ne pas avoir prévu de manger à l’extérieur et ne pas avoir pris son stylo à insuline rapide. Avec sa pompe, il est possible de faire un bolus à chaque plat, en fonction de ce qui arrive dans l’assiette. Plus la peine de prévoir précisément en début de repas ce qu’on va manger. Le repas n’est plus synonyme de piqûre, donc le plaisir de la table reprend ses droits.

• Retour à une vie normale

Sortir son « attirail d’injection » peut procurer un mouvement de recul de l’entourage du patient. Avec une pompe, on ne fuit plus le regard des autres. Le patient sous pompe redécouvre le travail, les activités, les loisirs, la pratique sportive, les échanges, les réunions…, sous un jour nouveau.

Le patient ne se sent plus exclu, s’intègre en société sans retenue.

La pompe offre une nouvelle liberté sur le plan du mode de vie ; cet avantage est particulièrement important chez les enfants et les adolescents, aux horaires très variables de jour en jour et d’une saison à l’autre.

Le port de la pompe est rendu plus aisé grâce à une panoplie très large d’accessoires (clip ceinture, pochette en cuir, en jean avec clip rotatif, clip soutien-gorge, brassard, cuissard, harnais…)

Le traitement d’insulinothérapie par pompe offre de nombreux avantages aux patients car il permet de retrouver davantage de liberté et de souplesse dans la vie quotidienne, notamment sur le plan alimentaire.

Les inconvénients à l’utilisation d’une pompe sont dans la réalité peu nombreux et secondaires en regard des avantages qu’elle procure. Néanmoins, pour s’orienter vers ce mode de traitement en toute connaissance de cause, il est important de connaître les éléments suivants :

Téléphone:+33 (0) 1 46 49 80 60                 Fax : 01 58 69 01 6

10-16 Avenue du Colonel Rol Tanguy   ZAC du bois Moussay   93240   Stains           

29 avenue du 11 Novembre 1918    34530 Montagnac